Instants Nature

Denis Guillaume

Photographe nature

Photographier les Guépiers d’Europe

L’ensemble des photos se trouvent dans la Galerie Paysage

C’est grâce à un amis que j’ai fait la connaissance du propriétaire d’un terrain ou une colonie de guêpiers avait élu domicile depuis plusieurs années. Un autre photographe y venait déjà régulièrement.
Depuis, tous les ans, nous construisons un affût fixe afin d’étudier leurs comportements et d’immortaliser ces moment magnifiques. En 2012 il n’y a pas eu de nidification. La carrière devenant trop fréquentée par des prédateurs et des lapins de garenne. La forte densité de ces derniers a poussé la colonie à se déplacer vers d’autres carrières. De nouveaux sites ont vu le jour. Après de nouvelles extractions de dolomie, nous espérons que les guêpiers reviendront nicher sur le site.
L’affût est monté fin avril, avant l’arrivée des premiers oiseaux. Il est d’une hauteur ne permettant pas de s’assoir. La position dans cet affût est donc à plat ventre. Attention de ne pas s’endormir… Il fait partie de l’environnement et est donc accepté comme tel. La colonie arrive d’Afrique de l’ouest généralement début mai. Durant les premiers jours, les oiseaux se tiennent sur les branches hautes des arbres. Ensuite, vient la prise de possession des nids.
Les premières observations se font à bonne distance à l’aide de jumelles ou longue vue. J’utilise l’affût plus tard. Afin de ne pas être vu, j’arrive dans l’affût avant le lever du jour. En fin de matinée, je quitte ma cache entre deux ravitaillements. Il y a toujours un moment plus calme ou les périodes d’activités s’espacent. Il faut faire preuve de discrétion.
Pendant cette période de nettoyage des nids, les guêpiers ne pouvant pas faire demi tour au fond de leur nids, sont obligés de sortir en reculant. Ce va et viens leur abime les longues plumes de leur queue.

JPEG - 188.4 ko

Une fois le nid prêt, on peu assister aux parades amoureuses. L’offrande étant de rigueur avant l’accouplement. Quelquefois, un troisième individu célibataire vient se mêler à la fête sans y être invité. On assiste alors à des joutes assez virulentes.

JPEG - 296.6 ko

Vient ensuite l’accouplement. Suivant toujours le même rituel, après l’offrande, la femelle pend une position de "soumission" incitant le mâle à la féconder.

JPEG - 271.9 ko

Le Guêpier est un oiseau d’environ 60g avec une envergure de 45cm. Son chant est très caractéristique. Il a des couleurs aux reflets métalliques composés de bleu-vert turquoise sous le ventre, de brun et de jaune sur le dos et les ailes, de jaune pour la gorge. Il a le bec noir et l’iris rouge.
Sa nourriture se compose de guêpes, abeilles, frelons, mais également de papillons, mouches, libellules et sauterelles.

JPEG - 269.1 ko

Il affectionne également les berges des cours d’eau, les falaises de carrières de dolomie où il y creuse des terriers profonds d’environ 1 m à 1,5 m. La femelle y pond cinq œufs en moyenne. Les deux partenaires se partagent la couvaison qui dure environ trois semaines. L’élevage dure de trois à quatre semaines au nid. Après le premier envol, ils sont encore nourris trois semaines tandis qu’ils apprennent l’autonomie.
Vers la fin aout, les insectes commencent à se faire plus rares privant le guêpier de sa nourriture principale. La fin de l’été sonne donc la fin de leur période parmi nous. Ils doivent repartir vers l’Afrique de l’ouest en passant par le détroit de Gibraltar.
L’oiseau en vol est le cliché le plus difficile à réaliser sans artifice. Toutes les photos sont effectuées à main levée.

JPEG - 340.5 ko

Copyright © 2019 Denis Guillaume - Reproduction interdite. Les photographies de ce site ne sont pas libres de droits.